Israël: fin de partie pour Netanyahou?

Par

Parce qu’il a une fois de plus surestimé ses talents de politicien mais surtout sous-estimé l’ampleur du rejet qu’il provoque aujourd’hui, dans l’opinion comme au sein du monde politique, le premier ministre israélien semble être sur le point de quitter la scène.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est peut-être le commencement de la fin pour Benjamin Netanyahou après douze ans de pouvoir. Au terme de 28 jours de tractations politiques entamées au lendemain des élections législatives du 23 mars – le 4e scrutin en deux ans –, il a dû annoncer mardi soir au chef de l’État Reuven Rivlin qu’il n’avait pu réunir une coalition parlementaire majoritaire et constituer un gouvernement.