La prolifération des mines terrasse le vivant

Par

Or, charbon, minerais : les mines détruisent le monde et alimentent l’idée d’une séparation entre humains et non-humains. Face à elles, les mouvements d’opposition s'organisent et forment un creuset d’imaginaires politiques particulièrement fertiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Partout dans le monde, des mines sont creusées pour en extraire des matières premières : charbon, minerais, phosphates, uranium… Cette plate description cache une violence redoutable : éventrement de terres, déplacements de populations, pollution des sols et des eaux, destructions irréversibles d’écosystèmes, exposition des travailleurs à des environnements toxiques et des conditions de travail dangereuses. La France en connaît peu l’expérience directe, prélevant hors de son territoire l’uranium nécessaire à son système nucléaire.