Pyongyang précise les motifs de l'arrestation d'Alek Sigley

Par
Alek Sigley, l'étudiant australien expulsé jeudi du territoire nord-coréen après avoir été détenu une dizaine de jours, avait été arrêté pour espionnage, ont annoncé samedi les autorités de Pyongyang.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SEOUL (Reuters) - Alek Sigley, l'étudiant australien expulsé jeudi du territoire nord-coréen après avoir été détenu une dizaine de jours, avait été arrêté pour espionnage, ont annoncé samedi les autorités de Pyongyang.