La future commission va déjà très « mâle »

Par

Casse-tête estival pour Jean-Claude Juncker : il manque des femmes au sein de la future commission de Bruxelles. Sur les 23 candidats déjà connus sur un total de 28 commissaires, on ne compte que quatre femmes. L'affaire pourrait faire du bruit à la rentrée, lors des auditions au parlement européen. « Le président Juncker souhaite des femmes mais la France a la liberté de choix », avait balayé François Hollande en juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles. Le dernier pointage, mardi dans la soirée, est sans appel : la future équipe des commissaires européens conduite par le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, à partir de novembre, ne respectera pas, et de très loin, la parité hommes-femmes. Elles ne sont pour l'instant que quatre, sur un total de 23 noms déjà validés par les États-membres.

Quatre capitales font durer le suspense, et n'ont toujours pas fait connaître leur choix, tandis que la Slovénie, elle, a fait parvenir à Juncker une liste de plusieurs candidats possibles (deux femmes et un homme). Au mieux – mais rien n'est encore acquis –, il n'y aura donc que neuf femmes au sein du futur exécutif européen, sur un total de 28 commissaires. Soit exactement la proportion de la commission sortante, sous le second mandat de José Manuel Barroso. Si le compteur en restait là (quatre femmes), la commission renouerait alors avec les niveaux de la commission dirigée par un autre Luxembourgeois, Jacques Santer, de 1995 à 1999.

Les neuf femmes commissaires sortantes avaient pourtant envoyé le 10 juillet une lettre à Jean-Claude Juncker, l'exhortant à nommer « au moins dix femmes » au sein du futur exécutif européen. « L'Union européenne s'est engagée à faire des progrès en matière d'égalité de sexes. Cela passe par une augmentation, non une diminution, du nombre de commissaires femmes », écrivaient-elles à l'époque, lançant dans la foulée une efficace campagne sur les réseaux sociaux intitulée « Ten or more » (« au moins dix »).