Le bureau des légendes djihadistes

Par

Dans ce troisième volet des « Espions de la terreur », Mediapart décrit les rouages de la CIA des djihadistes. Boîtes aux lettres mortes, postiches, contre-filoches et couvertures en béton, les clandestins de l'État islamique déploient la même panoplie que les agents qui œuvraient durant la guerre froide. Seule différence : le renseignement qu'ils récoltent est utilisé à des fins terroristes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Birmingham, le 12 juillet 2015.