La rentrée très à droite du nouvel exécutif grec

Par

Immigration, fiscalité, sécurité... Une batterie de mesures controversées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les bus bleus ont rompu le silence matinal du quartier athénien d’Exarcheia à l’aube du 26 août. Dans les habitacles derrière les vitres grillagées : des dizaines de policiers anti-émeute grecs et autres forces de l’ordre, selon les photos diffusées par une poignée d’internautes en alerte. Aux aurores, les fêtards et quelques âmes encore révolutionnaires, acteurs de la vie nocturne du bastion réputé anarchiste, ont déserté les rues.