Trump-Clinton: les bandes-son de la castagne électorale

Par simon rico

La musique est une arme redoutable de la campagne présidentielle américaine. Tout se dit aussi en chansons, pour mieux marquer sa différence, pour mieux attaquer l’adversaire. Les visions antagonistes qu'ont Donald Trump et Hillary Clinton de l'Amérique se donnent à entendre très fort dans leurs choix musicaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je voudrais être une aussi bonne présidente que Beyoncé est une grande artiste. » Cette petite phrase d'Hillary Clinton, prononcée le 16 décembre 2015 lors d'un rassemblement à Iowa City alors qu'elle n'était encore que la favorite à l'investiture démocrate, a été abondamment commentée par les médias américains et les réseaux sociaux. Il s'agissait pourtant d'un bout de réponse à la question innocente d'une jeune électrice : « Préféreriez-vous être présidente ou Beyoncé ? »