Dans la ville pro-Brexit de Hartlepool, le vote travailliste n’a plus rien d’automatique

Par

À Hartlepool, dans le nord-est de l’Angleterre, le Brexit a rassemblé 69,6 % des suffrages en 2016. Dans cette ville sinistrée, les électeurs semblent se résoudre à voter pour le parti travailliste de Jeremy Corbyn, sans enthousiasme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hartlepool (Royaume-Uni), envoyée spéciale.– Dans le foyer de l’Annexe, une maison de quartier de Hartlepool (Durham), la conversation tourne spontanément autour de Noël. Le décor s’y prête : des étoiles en carton sont suspendues au faux plafond, de grandes chaussettes de Noël sont même accrochées à un manteau de cheminée – qui n’encadre, d’ailleurs, aucune cheminée – et des paquets enveloppés de papier cadeau sont empilés dans un coin.