Nouvelle journée de violences en Algérie

Par
Tout au long de la semaine des violences entraînées par la hausse du coût de la vie ont secoué le pays. Après le calme illusoire du vendredi matin, les manifestations avaient repris dans l'après-midi. Un Conseil interministériel se tient samedi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La grande prière du vendredi matin a permis à certains imams d’appeler leurs fidèles au calme et de mettre un frein aux affrontements opposant des jeunes manifestants, qui dénoncent la hausse du coût de la vie, et les forces de l’ordre. Malgré ces interventions, les violences ont repris dans l’après-midi à Alger, Oran, Tizi Ouzou, dans la région de Bejaia, et ont gagné pour la première fois Annaba.