L'EI affirme avoir commis un attentat suicide à Rakka en Syrie

Par
Le groupe djihadiste Etat islamique a affirmé que l'un de ses kamikazes avait tué plusieurs personnes lundi en actionnant ses charges dans un bâtiment public de la ville de Rakka, dans le nord-est de la Syrie, qui est sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS, alliance arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

AMMAN (Reuters) - Le groupe djihadiste Etat islamique a affirmé que l'un de ses kamikazes avait tué plusieurs personnes lundi en actionnant ses charges dans un bâtiment public de la ville de Rakka, dans le nord-est de la Syrie, qui est sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS, alliance arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis.