En suppliciant l’Ukraine, Poutine engendre l’Europe européenne

En vertu d’une dialectique non envisagée par le maître du Kremlin, son agression criminelle à l’encontre de l’Ukraine façonne l’Europe au lieu de la détruire. Et les événements donnent raison à certaines intuitions géopolitiques de Charles de Gaulle.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’Europe politique pourrait naître de l’agression russe en Ukraine, au grand désarroi de Vladimir Poutine. Non seulement le crime de guerre ne paie pas, mais il produirait l’effet contraire de celui escompté : avènement d’une opinion publique européenne, affirmation des valeurs démocratiques, sursaut du Vieux Continent capable de passer des friches de Vénus au champ de Mars.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal