Les Etats-Unis sapent les positions de la France aux Nations unies

Par

La France devrait perdre le poste le plus prestigieux des Nations unies, la direction du département des opérations de maintien de la paix, qu'elle occupe depuis une vingtaine d'années. À la manœuvre, les États-Unis, qui verraient le changement d'un bon œil et ont entamé une guerre de tranchées avec le responsable français Hervé Ladsous.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante à New York (ONU). - Depuis 1997, le département des opérations de maintien de la paix, ou DPKO en langage onusien, est la « chasse gardée de la France ». C’est Kofi Annan, dont Paris ne voulait pas comme secrétaire général, lui préférant Boutros Boutros-Ghali, qui, en échange de la promesse d’un vote en sa faveur, a donné le département à la France. Depuis vingt ans, les Français occupent donc le poste.