mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart lun. 26 sept. 2016 26/9/2016 Édition de la mi-journée

Syrie : le régime n’a plus que la puissance de feu

7 août 2012 | Par La rédaction de Mediapart

Avec la défection du premier ministre syrien, jeudi dernier, et la poursuite des combats à Alep et Damas, le régime a perdu toute autorité politique et symbolique. Mais il résiste encore par la puissance de feu des forces armées lui restant fidèles. Un état des lieux de la situation  par Nadia Aissaoui et Ziad Majed.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix-sept mois après le début de la révolution syrienne et neuf mois après sa militarisation face à la répression du régime Assad, on compte près de 20 000 morts, 65 000 détenus et disparus, des dizaines de milliers de blessés, et deux millions de déplacés, dont 300 000 qui ont fui le pays vers la Turquie, le Liban, l’Irak, la Jordanie, l’Égypte et d’autres destinations arabes et européennes, selon les comités de coordination locaux et plusieurs organisations de droits de l’Homme. Le régime perd le contrôle de plusieurs régions, subit des défections et perd toute autorité politique et symbolique. Mais résiste encore par la puissance de feu des forces armées lui restant fidèles.

Dossier