L'ancien président kirghize échappe à son arrestation

Par
Les forces spéciales kirghizes ont tenté mercredi d'arrêter l'ancien président Almazbek Atambaïev à son domicile mais ce dernier a été protégé par ses partisans qui ont tué un agent des forces de l'ordre, selon le ministère de la Santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BICHKEK (Reuters) - Les forces spéciales kirghizes ont tenté mercredi d'arrêter l'ancien président Almazbek Atambaïev à son domicile mais ce dernier a été protégé par ses partisans qui ont tué un agent des forces de l'ordre, selon le ministère de la Santé.