Une première journée d’audience délicate pour Julian Assange

Par

La Cour centrale criminelle de Londres, qui doit décider de l’extradition du fondateur de WikiLeaks aux États-Unis, a refusé d’écarter les nouveaux éléments déposés il y a quelques semaines par la justice américaine ainsi qu’un report des audiences.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La défense de Julian Assange a connu une journée mouvementée, lundi 7 septembre, lors de la reprise des audiences en vue de l’extradition du fondateur de WikiLeaks vers les États-Unis.