Syrie: «40.000 personnes ont été tuées à Hama en 1982 et on ne sait toujours pas par qui»

Par

Khaled Khani a assisté aux massacres perpétrés par le régime syrien à Hama, en 1982. Réfugié en France, il est l’une des six victimes ayant porté plainte contre l’un des principaux organisateurs des massacres, Rifaat al-Assad, oncle de l'actuel dictateur Bachar al-Assad. Il témoigne pour Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec ses yeux d’enfant, Khaled Khani a assisté aux immenses massacres perpétrés par le régime syrien dans la grande ville de Hama, en février 1982, où l’Avant-Garde combattante des Frères musulmans avait lancé une sanglante insurrection armée. Il n’avait que sept ans. Mais Khaled Khani est encore hanté par ses souvenirs, dont celui de la mort sous la torture de son père, un médecin réputé de la ville.