Israël et le Liban acceptent de négocier sur leurs frontières maritimes

Par

Des délégations du Liban et d’Israël, techniquement en état de guerre, vont entamer mercredi 14 octobre avec un médiateur américain une négociation sur le tracé de leurs frontières maritimes. Un succès diplomatique de Washington qui reste à confirmer mais qui souligne cruellement l’échec de l’initiative française au pays du Cèdre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois depuis près de quarante ans, des représentants des gouvernements libanais et israélien vont s’asseoir ensemble autour d’une table, à partir de mercredi 14 octobre et entamer des négociations.