A Phoenix, les «Proud Boys» cherchent à se faire passer pour des victimes

Par Patricia Neves

Les groupes suprémacistes blancs ont profité du mandat de Donald Trump et des réseaux sociaux pour prospérer. Parmi eux les « Proud Boys » (Hommes fiers) que le président républicain courtise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Phoenix (Arizona).– À Gilbert, banlieue paisible de Phoenix, deux groupes se font face, tous les jeudis, depuis le début de l’été.