Acier: Trump n’a pas les moyens de son protectionnisme

Par

Alors qu’il a signé jeudi 8 mars le texte instaurant les taxes sur les importations d’acier et d’aluminium – qui entreront en vigueur dans 15 jours –, le président américain attise la crainte d’une guerre commerciale. Mais ses capacités d’action sont en réalité limitées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La décision probable de Donald Trump d’imposer de nouveaux droits de douanes, de 25 % pour l’acier et de 10 % pour l’aluminium, a déclenché une vague d’inquiétude sur les marchés et les milieux économiques. La méthode choisie fait apparaître le spectre d’une guerre commerciale où les partenaires commerciaux des États-Unis répondraient par une augmentation de leurs droits de douane. Il s’ensuivrait une baisse du commerce international qui ruinerait l’économie mondiale et briserait la reprise.