L'Allemagne ouvre les yeux sur ses néonazis

Le procès de Beate Zschäpe s'est ouvert lundi 6 mai à Munich. Elle est la seule survivante d'un trio qui, de 2000 à 2007, a exécuté dix personnes, dont huit originaires de Turquie, et commis deux attentats, sans que ne soit jamais envisagé le mobile xénophobe.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est dans une ambiance lourde, marquée par la douleur et la colère des familles de victimes, mais également par les polémiques, que s’est brièvement ouvert, lundi 6 mai à Munich, en Allemagne, le plus important procès de néonazis depuis la Seconde Guerre mondiale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal