Ilhan Omar, l’élue noire et musulmane qui révèle les fractures américaines

Par

Elle est réfugiée, porte un voile, défend des mesures de gauche. Elle récuse l’impérialisme américain, l’occupation israélienne, se voit soupçonnée d’antisémitisme. Elle est ciblée par Trump et menacée de mort. Élue en novembre, la congresswoman démocrate Ilhan Omar est au cœur de polémiques brûlantes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Washington (États-Unis), de notre envoyé spécial.– Des « We love you ! » s’élèvent à deux pas du Capitole. Ilhan Omar essuie ses larmes, blottie contre Alicia Garzia, cofondatrice de Black Lives Matter, le mouvement contre le racisme et les violences policières.