Retrait russe de Géorgie : le Kremlin temporise

Par

Les propos du président en exercice de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy, selon lequel les forces russes se retireront complètement du territoire géorgien, hors Ossétie du Sud et Abkhazie, dans un mois, ont été tempérés par le président russe à l’issue de sa rencontre avec les diplomates européens en visite à Moscou.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les propos du président en exercice de l'Union européenne, Nicolas Sarkozy selon lequel les forces russes se retireront complètement du territoire géorgien, hors Ossétie du Sud et Abkhazie, dans un mois, ont été tempérés par le président russe à l’issue de sa rencontre avec les diplomates européens en visite à Moscou (voir ici la vidéo de la conférence de presse conjointe).