En Espagne, l’exhumation de Franco ne règle pas toutes les questions mémorielles

Par Laura GUIEN

L’ancien dictateur sera transféré du mausolée de la « Valle de los Caídos » au cimetière du Pardo, près de Madrid. Mais limiter ce monument au simple rôle de « tombeau de Franco » revient à minimiser l’aura néfaste du lieu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Barcelone (Espagne), correspondance.– Le chemin a été ardu depuis plus d’un an pour le premier ministre espagnol Pedro Sánchez, déterminé, dès son arrivée au pouvoir à l’été 2018, à ce que les restes de Francisco Franco soient exhumés du « Valle de los Caídos » (en français, la « Vallée de ceux qui sont tombés »).