Protégés de Washington, les Kurdes syriens se tournent vers Damas

Par

Les Kurdes syriens du PYD viennent d’annoncer un accord avec Moscou et Damas, laissant l’armée de Bachar al-Assad se déployer près de Manbij. L’accord illustre la complexité et les revirements d’alliances pour le contrôle futur des territoires syriens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entre l’armée turque et les forces de Bachar al-Assad, les milices kurdes syriennes ont clairement choisi. Il n’est pas question pour elles de remettre le moindre territoire aux troupes d’Ankara ou aux brigades pro-turques de l’Armée syrienne libre (ASL). Et puisqu’il leur faut bloquer à tout prix leur avancée dans le nord de la Syrie, les Unités de protection du peuple (YPG), la branche armée du Parti de l’Union démocratique (PYD, version syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan ou PKK), se sont tournées vers Damas.