En Argentine, le foot féminin en impose au machisme ambiant

Par Anna Slizewicz

La Coupe du monde féminine de football sera suivie de près en Argentine, où les joueuses ont obtenu cette année le droit de jouer professionnellement. Une victoire historique, après un combat ardu, dans ce pays où le football, porté au rang de religion, était jusqu’ici considéré comme une affaire d’hommes. Les Argentines affrontent lundi à 18 heures l’équipe du Japon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Buenos Aires (Argentine), de notre correspondante.–  Une footballeuse aux longs cheveux châtains fait la une d’un magazine disposé sur les devantures de kiosques à journaux ; à l’entrée d’un centre commercial, les portraits de deux joueuses de la sélection nationale s’étalent sur d’immenses affiches publicitaires… Depuis quelques semaines, il y a comme un air de changement dans l’univers sportif argentin.