Syrie : la conférence Genève 2 s’oriente vers un jeu de dupes

Par

Pour montrer que le processus de dialogue – déjà miné par le discrédit de l'opposition en exil et l'intransigeance du régime – continue malgré tout, les membres du Conseil de sécurité sacrifient aux négociations politiques l’enjeu humanitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après 34 mois de conflit, l’urgence en Syrie est d’abord humanitaire. Selon l’ONU, 2,5 millions de Syriens sont pris au piège des combats dans des zones où les agences humanitaires n’ont pas accès. Le Haut Commissariat aux réfugiés estime en outre que 6,8 millions de personnes ont besoin de secours et que le nombre de Syriens réfugiés dans les pays voisins devrait atteindre trois millions à la fin de l’année.