Les Sherpas et les Tibétains sont génétiquement adaptés à l'altitude

Par

Une étude élucide l'origine génétique de l'adaptation des habitants des hauts plateaux du Tibet et des Sherpas du Népal aux conditions de vie au-dessus de 4000 mètres d’altitude. Tout a commencé il y a trente mille ans...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les habitants des hauts plateaux du Tibet partagent avec les Sherpas du Népal une adaptation remarquable aux conditions de vie au-dessus de 4000 mètres d’altitude et en particulier au manque d’oxygène. Les Sherpas, qui sont originaires du Tibet, ont de longue date la réputation d’être des montagnards exceptionnels. Ils doivent cette aptitude, entre autres, à certains gènes qui leur permettent d’avoir une faible concentration en hémoglobine en haute altitude, et donc un risque moindre de thrombose que les individus qui vivent à basse altitude.