Abdelaziz Bouteflika rentre en Algérie sans calmer la colère

Par
Le président Abdelaziz Bouteflika est rentré dimanche en Algérie après avoir passé deux semaines dans un hôpital de Genève, sans calmer pour autant la colère de ses compatriotes contre sa candidature à un cinquième mandat consécutif lors de la présidentielle du 18 avril.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ALGER/GENEVE (Reuters) - Le président Abdelaziz Bouteflika est rentré dimanche en Algérie après avoir passé deux semaines dans un hôpital de Genève, sans calmer pour autant la colère de ses compatriotes contre sa candidature à un cinquième mandat consécutif lors de la présidentielle du 18 avril.