De plus en plus d’eurodéputés gonflent leurs salaires

Par

Près d'un tiers des eurodéputés touchent des rémunérations pour des activités extérieures à leur mandat, d'après un rapport publié mardi 10 juillet par Transparency International. La tendance est en forte hausse depuis les élections européennes de 2014, et les soupçons de conflit d'intérêts se renforcent. Nombre d'élus français, de Rachida Dati à Renaud Muselier, sont aux avant-postes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À moins d’un an des élections européennes, l’alerte est sérieuse. D’après un rapport publié mardi 10 juillet par l’ONG Transparency International, les eurodéputés français détiennent un triste record au parlement de Strasbourg : ce sont eux qui gagnent le plus d’argent, via des emplois complémentaires à leur mandat d’élu.