Nuremberg. Cap au Nord

Par

À l’été 1520, le peintre Albrecht Dürer quitte Nuremberg avec sa femme et sa servante pour un voyage d’un an et de 1 000 kilomètres vers la Belgique et les Pays-Bas actuels. Cinq cents ans plus tard, Mediapart a refait le voyage. Le parcours de Dürer dessine la carte d’une Europe du Nord en pleine mutation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nuremberg (Allemagne).– Il n’y a presque plus rien à voir entre les murs de la Dürer-Haus. Aucun des tableaux ni aucune des gravures réalisés par le maître. Les meubles datent du XIXsiècle, tandis que l’escalier grinçant fut posé deux siècles plus tôt. On ne sait même pas dans quelle pièce de cette maison à quatre étages Albrecht Dürer, qui y vécut de 1509 à sa mort, en 1528, avait l’habitude de travailler : les fines parois n’ont cessé d’être déplacées et ne sont plus fidèles au plan de l’époque.