Erdogan menace de laisser les réfugiés syriens affluer en Europe

Par
Le président turc a menacé jeudi de laisser les 3,6 millions de Syriens réfugiés dans son pays partir vers l'Union européenne si ses Etats membres considèrent la présence de l'armée turque dans le nord-est de la Syrie comme une occupation.
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

ANKARA (Reuters) - Le président turc a menacé jeudi de laisser les 3,6 millions de Syriens réfugiés dans son pays partir vers l'Union européenne si ses Etats membres considèrent la présence de l'armée turque dans le nord-est de la Syrie comme une occupation.

"Nous allons ouvrir les portes et envoyer 3,6 millions de réfugiés chez vous", a déclaré Recep Tayyip Erdogan, devant les parlementaires de son parti.

Les "28" avaient réclamé la veille l'arrêt de l'offensive turque lancée le même jour dans le nord-est de la Syrie pour chasser les rebelles kurdes de la zone frontalière et y transférer à terme des réfugiés syriens.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous