En Russie, la société civile subit un tour de vis supplémentaire

Par

Une nouvelle série d’amendements adoptés en première lecture par la Douma russe pourrait bien mettre totalement sous cloche la vie associative et le travail des ONG dans le pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moscou (Russie).– C’est un signe supplémentaire du durcissement accéléré du système russe, palpable depuis les manifestations qui ont remué Moscou à l’été 2019, ainsi que plusieurs mobilisations en régions. Les députés russes viennent d’adopter en première lecture ce lundi 7 décembre plusieurs textes de loi dont un qui promet d’élargir, une fois de plus, les cibles potentielles du désormais fameux statut d’« agent de l’étranger ».