La Suède refuse la déchéance de nationalité pour les terroristes

Par

Contrairement à la France, la Suède a fait barrage à la déchéance de nationalité pour toute personne condamnée pour un délit en lien avec le terrorisme, une mesure proposée par l'extrême droite au parlement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Contrairement à la France, la Suède a fait barrage à la déchéance de nationalité pour toute personne condamnée pour un délit en lien avec le terrorisme. Les démocrates de Suède, parti d’extrême droite, avaient proposé un amendement à un projet de loi antiterroriste, prévoyant « la possibilité de retirer la nationalité suédoise à une personne condamnée pour un délit en lien avec le terrorisme (…), même si cela la rend apatride ». La grande majorité des parlementaires ont voté contre (236) ou se sont abstenus (16 députés du Parti de gauche), et seuls les 45 députés du parti d"extrême droite Les démocrates suédois ont voté pour.