Libye: le Parlement vote la poursuite de la guerre

Par

Alors que le Parlement s'est prononcé mardi 12 juillet en faveur de la prolongation de l'engagement des troupes françaises en Libye, la France prône un dialogue entre les rebelles et le régime libyens, tout en niant l'existence de «négociations directes» avec Mouammar Kadhafi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme le prévoit la Constitution depuis 2008, le Parlement était appelé à voter mardi 12 juillet sur la prolongation ou non de l'engagement des troupes françaises en Libye. Sans surprise, l'Assemblée nationale s'est prononcée en faveur de la poursuite des opérations militaires. 482 députés ont voté pour et 27 contre, parmi lesquels des députés du groupe Gauche démocrate et républicaine (GDR), rassemblant communistes, écologistes ou encore Parti de gauche.