Blanc et occidental, un privilège à Dubaï

La sociologue Amélie Le Renard a enquêté sur la blanchité et l’occidentalité, très valorisée et privilégiée sur le marché du travail mais aussi dans la sphère intime à Dubaï aux Émirats arabes unis. Entretien filmé.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Blanc et occidental, un privilège à Dubaï © Mediapart

Être blanc et occidental est un privilège jusque dans les pays arabes. La sociologue Amélie Le Renard, elle-même blanche et occidentale, s’est intéressée au cas de Dubaï, aux Émirats arabes unis, capitale mondiale du néolibéralisme. En s’appuyant sur les récits d’une centaine d’habitants expatriés ou en contrat local, aux profils très variés, la jeune chercheuse démontre comment les Occidentaux, notamment français, installés dans cette ville globalisée et numériquement minoritaires sont un groupe social à part entière et structurellement très avantagé grâce à leur blanchité et leur occidentalité.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal