Abiy Ahmed, artisan de la réconciliation entre l’Ethiopie et l’Erythrée, reçoit le prix Nobel de la paix

Par

Le premier ministre éthiopien a conclu en juillet 2018 une déclaration de paix historique avec le président érythréen Isaias Afwerki. Mais celle-ci n’a pas que des partisans à Addis-Abeba, où ceux qui ont confisqué pouvoir et richesse pendant des décennies ne rendent pas les armes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le prix Nobel de la paix a été attribué vendredi au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, artisan en juillet 2018 d’une réconciliation historique entre son pays et l’Érythrée voisine, après une guerre sanglante entre 1998 et 2000 et des années d’hostilité.