En Espagne, Sánchez promet de mettre fin à la «loi bâillon» qui protège les policiers

Par

La loi en vigueur depuis 2015 sanctionne notamment la diffusion d’images sur les réseaux sociaux susceptibles de menacer la sécurité des policiers. Les socialistes et leurs alliés Unidas Podemos ont promis de réformer ce texte qui a généré beaucoup d’amendes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La loi relative à la « sécurité globale » bientôt débattue par l’Assemblée nationale n’est pas sans rappeler certaines dispositions de l’un des textes les plus controversés d’Espagne, une « loi bâillon » en vigueur depuis juillet 2015, que le gouvernement du socialiste Pedro Sánchez, avec son partenaire de coalition Unidas Podemos, s’est engagé à révoquer au cours de son mandat.