Fermer enfin Guantanamo: un test important pour Biden

Par

La prison de Guantanamo entre dans sa vingtième année d’existence. 40 personnes y sont toujours détenues, dont 15 depuis 2002. Le fiasco des tribunaux militaires et l’horreur judiciaire construite empêchent toute libération et violent tous les droits. Outre de nombreux élus démocrates, Joe Biden devra affronter l’armée et la CIA pour obtenir la fin de ce scandale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux jours seulement après son entrée en fonction comme président des États-Unis, Barack Obama signait le 22 janvier 2009 le décret no 13492 – « executive order », à lire ici :  – ordonnant la fermeture du « centre de détention » de Guantanamo Bay. Cela doit être fait « le plus vite possible et pas plus tard que dans l’année qui vient », précisait-il alors.