Shireen Abu Akleh, le visage sans peur du journalisme palestinien

C’était un symbole pour toute une génération, « la voix de la Palestine ». Alors qu’elle couvrait un raid de l’armée israélienne à Jénine, Shireen Abu Akleh, journaliste de la chaîne qatari Al-Jazeera, a été tuée par les tirs - selon des témoins sur place – d’un tireur embusqué israélien.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ramallah (Cisjordanie occupée).– « L’armée israélienne est en train d’envahir Jénine, elle entoure une maison dans le quartier d’Al-Jaberiyat. Je suis en route, je vous tiens informés pour un direct dès que j’ai plus de détails. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal