Le «progressisme» ambigu du «Macron irlandais»

Par

À 38 ans, Leo Varadkar devient mercredi 14 juin premier ministre de la République d’Irlande. Incarnant un « renouveau politique », il n’a pourtant de moderne que son discours, mais sans bouger les lignes politiques et les logiques à l’œuvre depuis des décennies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dublin (République d'Irlande), de notre correspondante.-  Ce vendredi 2 juin, en fin d’après-midi, Al Jazeera et la BBC font le pied de grue à la Mansion House, la maison du maire de la capitale irlandaise, Dublin. Le parti de centre-droit Fine Gael, au pouvoir depuis 2011, est sur le point d’annoncer le nom de son nouveau leader, succédant à Enda Kenny, jusqu’alors chef du gouvernement et ministre de la défense, qui a démissionné le 17 mai.