Le collectif «Faidherbe doit tomber» veut déboulonner un symbole du colonialisme

Par

Un collectif d’associations s’est saisi du cas de Louis Faidherbe, ancien gouverneur du Sénégal, pour demander la suppression des références positives à la colonisation, visibles dans l’espace public en France mais aussi à Dakar et à Saint-Louis. Au-delà des symboles, il s’agit d’amorcer une réflexion sur la manière dont les mentalités restent imprégnées des théories racistes et brutales du colonialisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Peu à peu, les crimes de la colonisation européenne en Afrique semblent remonter, les uns après les autres, à la surface. Comme si une loi naturelle avait décidé que l’odieux, lorsqu’il est resté impuni, ne peut demeurer éternellement camouflé. Des faits datant d’il y a deux siècles sont ainsi en train de resurgir, grâce à un groupe d’associations sénégalaises et françaises, initiateur d’une campagne baptisée « Faidherbe doit tomber »