Business, politique, armes: la Russie s’implante en Afrique par tous les moyens

Par

En peu de temps, la Russie est parvenue à redevenir un acteur important en Afrique. Elle y fait des affaires, renforce son influence politique, tout en avançant ses pions dans le champ militaire. Cette implantation tous azimuts, via notamment le businessman Evgeny Prigogine, proche du président Vladimir Poutine, est vue d’un mauvais œil par les partenaires historiques des pays du continent, dont la France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a quelques semaines, une nouvelle image est apparue sur un panneau d’affichage de la route menant de l’aéroport de Bangui, en République centrafricaine (RCA), au centre-ville. « Coopération entre la Centrafrique et la Russie, nous parlons peu, mais agissons beaucoup », annonce-t-elle en sango, la langue nationale, avec, en guise d’illustration, deux soldats, les drapeaux russe et centrafricain survolés par des hélicoptères militaires. Au moment où cette affiche était apposée, le président de la République du Congo voisine, Denis Sassou-Nguesso, était reçu au Kremlin par Vladimir Poutine. À l’issue de sa visite, son homologue et lui ont annoncé la signature d’accords de partenariat entre leurs deux pays.