Liban, envoyés spéciaux.– C’est une sorte de « Disney-zbollah » ou de « Hezbol-land », installé au sommet d’une montagne dominant le littoral qui s’étend de Sidon à Tyr jusqu’à la Galilée. Le parti chiite libanais s’y met en scène, en proposant au visiteur un parcours dans la forêt qui le mène des abris de fortune des premiers « résistants » à un bâtiment où il peut – « symboliquement », explique le guide – marcher sur les armes capturées à Tsahal lors de la guerre de 2006 avec Israël.