En Cisjordanie, les derniers bergers de la vallée de Humsa

Par Samuel Forey

Dans la vallée du Jourdain, les habitants du lieu-dit de Humsa al-Bqai’a ont été visés par les autorités israéliennes à plusieurs reprises. Toute une communauté est menacée d’expulsion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cisjordanie.– La citerne vert émeraude luisait en contrebas du campement de la famille Abou al-Kabash. Luisait, parce qu’elle a été confisquée le 22 février dernier par les autorités israéliennes, sous les yeux de Nitham, qui contemplait, impuissant, le désastre : « Les soldats ont vidé l’eau, puis emporté les citernes. Nous n’avons plus de réservoir, ni pour nous, ni pour les bêtes. Pour l’instant, ça va encore, c’est l’hiver. Mais cet été, comment va-t-on faire ? » L’homme, 31 ans, a grandi dans cette vallée. Il parle, la voix calme, le ton égal, assis à même la terre qu’il se refuse à quitter.