Quotas, visas : Bruxelles veut réformer sa politique d’asile et d’immigration

Par

Répartition des réfugiés entre les pays de l’UE en cas d’«afflux massif», renforcement de la lutte contre le trafic de migrants, ouverture de voies légales d’immigration: la Commission européenne a adopté mercredi son plan d’action en matière d’asile et d’immigration pour les années à venir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Répartition des réfugiés entre les pays de l’UE en cas d’« afflux massif », renforcement de la lutte contre le trafic de migrants et du contrôle des frontières extérieures, ouverture de voies légales d’immigration : la Commission européenne a adopté mercredi 13 mai à Bruxelles son plan d’action en matière d’asile et d’immigration pour les années à venir (le consulter dans son intégralité), marquant sa volonté de ne pas rester inerte après les récents naufrages meurtriers en Méditerranée. Plus de 1 800 personnes ont péri en traversant cette mer depuis le début de l’année. Environ 51 000 sont arrivées à destination, dont 30 500 en Italie.