L'Europe au défi des migrants

En 2014, plus de 200 000 hommes, femmes et enfants, réfugiés de guerre pour la majorité, ont tenté de gagner les côtes de l’Europe, dans des conditions tragiques. 3 400 d’entre eux y ont perdu la vie, et déjà plus de 1 800 à la mi-mai 2015, après un hiver qui a vu s'enchaîner naufrages et sauvetages en Méditerranée. L'Union européenne entend contraindre ses États membres à davantage de solidarité dans leur accueil.

De Vintimille à Calais, Cazeneuve en garde-frontière zélé de l'Europe

Par

En échange de la « sécurisation » du port de Calais et du tunnel sous la Manche, la France accepte de surveiller les frontières de la Grande-Bretagne à sa place. Entre Vintimille et Menton, les policiers multiplient les contrôles au faciès pour décourager les passages de réfugiés débarqués en Europe viala Méditerranée. Des Alpes-Maritimes au Calaisis, Bernard Cazeneuve assume ce nouveau rôle de garde-barrière, quitte à enfreindre quelques principes juridiques européens. 

« Au moins deux cents disparus » dans le naufrage au large de la Libye

Par

Au lendemain du naufrage survenu le mercredi 5 août au large des côtes libyennes, les garde-côtes italiens annoncent 370 rescapés. Le bateau qui transportait au moins 600 migrants a chaviré, puis coulé.

À bord du "Phoenix" pour une expédition de sauvetage réussie en Méditerranée

Par Stefano Liberti

Alors que plus de 150 000 migrants sont arrivés en Europe via la Méditerranée depuis le début de l'année, le journaliste italien Stefano Liberti a pu participer début juillet à une opération de secours privée au large de la Libye, au cours de laquelle 217 personnes originaires d'Afrique subsaharienne ont été sauvées. Il a navigué à bord du Phoenix, affrété par une ONG – MOAS – financée par deux riches courtiers en assurances.

Ouvrez l'Europe #OpenEurope

Depuis le 1er juillet, Mediapart a lancé une opération spéciale en partenariat avec neuf journaux européens et tunisien ainsi qu'avec plusieurs grandes associations et ONG.

Les réfugiés de Pajol «évacués» sans violence mais toujours sans préavis

Par

Après avoir été réveillés par surprise ce mercredi, 250 exilés ayant trouvé refuge devant la Halle Pajol à Paris ont été relogés dans des centres d'hébergement. Mounir vient du Mali. Il raconte ses trois premières semaines en France dans ce campement sans eau ni toilettes.

Crise humanitaire aiguë autour du tunnel sous la Manche

Par

Les réactions politiques se multiplient après la mort de neuf migrants en moins de deux mois, lors de tentatives pour rejoindre l’Angleterre. Afin de rajouter des obstacles entre les migrants et les voies du tunnel sous la Manche, des barrières s'érigent.

A la frontière serbo-hongroise, avec ceux qui rackettent, ceux qui aident, ceux qui passent

Par et Simon Rico et Marija Jankovic (photos)

Bosko est chauffeur de taxi, il refuse le racket de la police serbe et applique des tarifs « normaux » aux migrants qui veulent gagner la frontière. Tibor Varga, pasteur évangélique issu de la minorité hongroise de Serbie, aide les migrants depuis quatre ans, et Abdulhamid, un jeune dentiste de Syrie, traverse l’Europe à toute vitesse… Portraits.

Entre Grèce et Macédoine, les réfugiés s'organisent pour échapper aux mafias

Par Vassilis Tsartsanis (Efsyn)

À la frontière entre la Grèce et la Macédoine, les réfugiés syriens s'organisent pour tenter d'échapper aux mafias locales. En l'absence de soutien des autorités européennes, ils encourent d'innombrables dangers. Un reportage publié par le quotidien grec Efsyn, partenaire de notre projet Ouvrez l'Europe #OpenEurope.

Migrants: en Hongrie, solidarités contre la xénophobie d’État

Par Corentin Léotard

La politique du gouvernement hongrois génère des sursauts de solidarité envers les migrants qui traversent le pays pour gagner l’Allemagne. 

Migrants: à la frontière franco-italienne, la solidarité s’organise

Par

À Vintimille, où sont bloqués quelque 250 migrants, la solidarité est principalement italienne. Ce qui n’empêche pas la mobilisation de plusieurs associations musulmanes françaises, parfois créées ad hoc, et de nombreux dons individuels. Un objectif : offrir un moment de répit.

Des migrants à Vintimille : «Pourquoi la France nous traite-t-elle ainsi?»

Par

Bloqué à la frontière franco-européenne à Vintimille depuis un mois, Mustapha, 20 ans, a fui les milices janjawids au Soudan. Il ne comprend pas pourquoi les forces de l'ordre françaises l'empêchent de rejoindre la Suède : « Notre cas n’est pas important pour l’Europe. Ils nous ont oubliés. » Arrivé à Nice, Joseph, un Érythréen de 20 ans, veut lui aussi filer au plus vite vers le nord de l'Europe. « La France est riche, pourquoi nous traite-t-elle ainsi ? », demande-t-il.

Des milliers de migrants s'entassent à la frontière Macédoine-Serbie

Par et Laurent Geslin (Le Courrier des Balkans)

Des milliers de personnes se massent autour de la frontière entre la Macédoine et la Serbie, passage obligé sur le long chemin menant vers l’Union européenne. Sans aide humanitaire ni sanitaire. La situation pourrait encore s’aggraver si la fermeture de la frontière hongroise se confirme : des dizaines de milliers de migrants se retrouveraient pris au piège dans les Balkans.

A Calais, le cri d'alarme des Syriens: «Ne nous laissez pas aux mains des trafiquants!»

Par

Alors que plusieurs ONG lancent à Calais une impressionnante opération pour faire en sorte qu'y soient respectées « les normes internationales » des camps de réfugiés, une poignée de Syriens manifestent quotidiennement pour obtenir le droit de se rendre en Grande-Bretagne. Face à eux, des fourgons de CRS pour les disperser.

Mediapart lance l'opération Ouvrez l'Europe #OpenEurope

Par et

En partenariat avec neuf journaux tunisien et européens, des associations et des ONG, Mediapart lance l'opération spéciale Ouvrez l'Europe #OpenEurope. Face à l'égoïsme médiocre des responsables européens, il s'agit de raconter les solidarités concrètes qui se construisent pour venir en aide aux migrants. Et de défendre un projet européen fidèle à ses valeurs d'accueil, d'asile et d'ouverture.

Migrants: la solidarité citoyenne prend corps en Europe

Par et Stefano Liberti

Pendant que les dirigeants européens, réunis à Bruxelles, mégotent sur la dose d’aide à apporter aux réfugiés syriens et érythréens, les leçons d’entraide naissent des Européens eux-mêmes qui croisent ces exilés en route vers le Nord, à Paris comme à Rome. Cet article est publié en français dans Mediapart et en italien dans le journal Internazionale.

Des associations attaquent devant le Conseil d'Etat le blocus de la frontière franco-italienne

Par

Quatre associations de défense de centaines de migrants contestent devant le Conseil d’État le blocus de fait des migrants à Vintimille. Elles ont déposé une requête en référé-liberté devant le juge des référés lundi 22 juin 2015.

A Vintimille, la police française organise un blocus illégal

Par

Contrôles au faciès, 24 h/24, hors « événement ponctuel »... : malgré les dénégations de Bernard Cazeneuve, la France bloque bel et bien la frontière franco-italienne avec des méthodes contraires au droit européen ou national. 

A Vintimille, un Etat insouverain fabrique de la frontière

Par

Le blocus français de Vintimille, illégitime et illégal, révèle les impasses d’une Europe en mal de souveraineté. 

Migrants: la France entre dans une logique de tri

Par

Pour répondre à l’afflux d'exilés, le gouvernement français promet de créer 9 500 places d’hébergement destinées aux réfugiés statutaires et aux demandeurs d’asile. Les autres ont « vocation » à être expulsés, selon le ministre de l’intérieur, qui veut accroître les retours forcés et « utiliser à plein » les centres de rétention administrative. 

Hors les murs, l'Ofpra va dans les campements proposer l'asile

Par
Migrants get ready to spend the night in front of the Saint-Bernard church in Paris, France, June 4, 2015.  © Reuters Migrants get ready to spend the night in front of the Saint-Bernard church in Paris, France, June 4, 2015. © Reuters

Des agents de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides se rendent épisodiquement dans les «jungles» et les campements pour inciter les exilés venus de la Corne de l'Afrique et de Syrie à demander l'asile en France. Cette approche nouvelle vise à faire connaître leurs droits à ces migrants souvent en transit. Et à empêcher que des « points de fixation », selon l'expression de Bernard Cazeneuve, ne se constituent le long de leur parcours. 

Christian Salomé: «A Calais, il faut que l'Etat prenne la relève»

Par

4 000 migrants s'entassent dans la région de Calais, soit 2 000 de plus qu'à l'époque de Sangatte. Pour Christian Salomé, président de l'Auberge des migrants à Calais, «cet été, si rien ne change, ça explosera».

Rompre avec cette politique d’inhospitalité

Par et

Accaparé par des enjeux de politique intérieure, le gouvernement ne prend pas la mesure de la crise humanitaire des migrants.

Migrants: l'Elysée entre silence, contradictions et ligne droitière

Par

Les expulsions en plein Paris soulignent la ligne droitière du gouvernement et la tétanie d'une partie de la gauche face à ces sujets jugés inaudibles dans une part grandissante de son électorat. François Hollande a commandé un plan pour l'hébergement d'urgence des migrants.

Médecins du Monde demande «l'ouverture de lieux de mise à l'abri»

Par

Jean-François Corty, de Médecins du Monde, demande la création de nouveaux dispositifs d'accueil. Il estime « ignobles et irresponsables » les propos de Jean-Marie Le Guen qui vantait « une politique d'humanité et de fermeté ».

Evacuation humanitaire? Non, à La Chapelle, les pouvoirs publics ont dispersé la misère

Par

Le campement de La Chapelle a été expulsé mardi. Comment la mairie de Paris peut-elle se féliciter d'avoir mis à l'abri ses occupants, alors que beaucoup se retrouveront à la rue dans quelques jours?

Après La Chapelle, la mairie de Paris veut ouvrir un lieu d’accueil pour les migrants

Par

Anne Hidalgo vient d'annoncer qu'elle était favorable à l'ouverture d'un centre d'accueil des migrants à Paris. La question du logement est urgente, alors que des personnes expulsées de La Chapelle, Saint-Bernard et Pajol continuent de dormir dans la rue.

La Chapelle, Saint-Bernard, Pajol : des migrants subissent leur troisième expulsion

Par

L'expulsion à répétition de migrants “de La Chapelle”, à Paris, prend une tournure politique : des élus du Parti de gauche, du PCF et d'EELV s'indignent de la violence dont les forces de l'ordre ont usé, lundi après-midi, pour embarquer des personnes réfugiées devant la halle Pajol, dans le XVIIIe arrondissement. Une trentaine d'Érythréens et de Soudanais ont été placés en centre de rétention à Vincennes et au Mesnil-Amelot, en vue d'une reconduite à la frontière.

Coincé à La Chapelle, l’Ethiopien Tahir rêve toujours de «vivre en démocratie»

Par

Le campement installé sous le métro aérien à La Chapelle à Paris est sous la menace d'une expulsion. Tahir, Éthiopien arrivé en France il y a une semaine, y a trouvé refuge, comme 350 exilés venus principalement de la Corne de l'Afrique. Désert, Libye, Méditerranée, il a survécu à tous les périls, et reste convaincu que son avenir est en Europe.

Les capitaines de cargos démunis face aux sauvetages en Méditerranée

Par

La marine marchande est en émoi. Alors que les traversées s'accélèrent en Méditerranée (près de 6 000 migrants ont été secourus ce week-end), les cargos sont de plus en plus mis souvent à contribution pour les opérations de sauvetage. Les risques encourus par les rescapés comme par les marins sont importants. Des capitaines pourraient être tentés de « regarder ailleurs », prévient le commandant Hubert Ardillon. 

A Calais, des policiers filmés en train de frapper des migrants

Par

Des policiers qui frappent et passent des migrants par-dessus les glissières d'autoroute avant de les poursuivre et de les asperger de gaz lacrymogènes : la vidéo diffusée par l'association Calais Migrant Solidarity montre la brutalité des forces de l'ordre. Ces images ont été tournées le lendemain d'une visite de Bernard Cazeneuve sur place.

Valls est contre les quotas pour les réfugiés mais pour la force contre les trafiquants

Par

Le premier ministre français est favorable à une opération navale en Méditerranée contre les trafiquants de migrants mais il refuse le dispositif contraignant de répartition des réfugiés tel que vient de le proposer la Commission européenne. Son argument – la France fait «déjà beaucoup» – ne tient pas.

Quotas, visas : Bruxelles veut réformer sa politique d’asile et d’immigration

Par

Répartition des réfugiés entre les pays de l’UE en cas d’«afflux massif», renforcement de la lutte contre le trafic de migrants, ouverture de voies légales d’immigration: la Commission européenne a adopté mercredi son plan d’action en matière d’asile et d’immigration pour les années à venir.

L’UE veut faire parler les armes contre les trafiquants de migrants

Par

Lors d’un conseil de sécurité consacré aux migrations en Méditerranée, la représentante de la diplomatie européenne a demandé l'aval de l'ONU pour intervenir militairement contre les organisations mafieuses en Libye. Plusieurs questions juridiques et humaines restent en suspens. La Russie hésite à user de son droit de veto.

Morts en Méditerranée: un sommet cache-misère

Par

Proposer moins aurait été indécent. En triplant le budget de Triton, l'opération de surveillance et de sauvetage au large de l'Italie, les dirigeants européens, réunis jeudi 23 avril à Bruxelles pour un conseil européen extraordinaire sur les morts de migrants en Méditerranée, s'approchent de ce que l'Italie faisait seule avec Mare Nostrum. Le nombre de réfugiés syriens que les États membres se sont engagés à se répartir n'a pas été précisé. Il ne devrait pas dépasser quelques milliers. Une goutte d'eau au regard des besoins.

Migrants: l'Europe dispose de moyens pour enrayer l'hécatombe

Par

Au moins 1 650 personnes ont péri depuis le début de l'année en tentant de franchir la Méditerranée. L'Europe ne pourrait rien faire: faux. Avant le sommet européen de jeudi, Mediapart fait l'inventaire des solutions envisagées et de ce qui a déjà été expérimenté malgré la mobilisation de moyens financiers dérisoires. Lutte contre les mafias de passeurs, redéfinition de Frontex, changement des politiques d'asile et de visas: de nouveaux choix politiques sont nécessaires.

Migrants en Méditerranée: Matteo Renzi dénonce «un massacre systématique»

Par
Un cargo secouru par Frontex, le 9 décembre 2014. Un cargo secouru par Frontex, le 9 décembre 2014.

Le naufrage d'un bateau transportant des migrants aurait fait 700 morts dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 avril au large des côtes libyennes, a annoncé un responsable du HCR. Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a déploré un « massacre systématique en Méditerranée ». Le président du Parlement européen a exprimé sa « honte ».

400 migrants seraient morts, les ONG exigent une opération de sauvetage en Méditerranée

Par

Après l'annonce d'un des naufrages les plus meurtriers de ces dernières années en Méditerranée, Bernard Cazeneuve a indiqué vouloir mettre en place des processus d’asile accélérés « à partir des pays de provenance ». Une proposition qui vise à limiter les départs en amont.

La Grèce réoriente sa politique migratoire

Par et

Fermeture des centres de rétention et accès à la nationalité pour les enfants nés sur place: le gouvernement grec assume une politique accueillante à l'égard des migrants. Une politique saluée par les associations de défense des étrangers.

Depuis la Libye et la Turquie, le trafic de migrants prend une ampleur jamais vue

Par
Quelques cargos susceptibles d'être récupérés par les trafiquants. Quelques cargos susceptibles d'être récupérés par les trafiquants.

Le business de migrants n'a jamais été aussi lucratif. Implantés en Libye et en Turquie, les trafiquants transportent des milliers de Syriens et d'Africains subsahariens fuyant leur pays. Disposant d'un large réservoir de vieux bateaux, de milices armées et de moyens logistiques, ils profitent des failles du système de contrôle des frontières de l'UE.

L’Europe laisse mourir 300 migrants à ses frontières en Méditerranée

Par

Pas moins de 300 migrants subsahariens, partis des côtes libyennes pour rejoindre l'Europe, sont portés disparus en Méditerranée. Assez de pleurs. En cause : des politiques migratoires restrictives et des opérations de sauvetage parcimonieuses. L'UE doit reconnaître sa responsabilité.

A bord d’une patrouille Frontex, à la recherche de migrants en péril en Méditerranée

Par

Mediapart a pu monter à bord d'un navire patrouillant en Méditerranée dans le cadre de l'opération Triton, coordonnée par l'Agence européenne de surveillance des frontières extérieures. En moins de trois mois, l'équipage du Týr a sauvé 2 000 exilés cherchant à rejoindre l'Italie. Cette fois-ci, un cargo suspect – une vieille bétaillère – a été repéré en haute mer. Mais, en l'absence d'appel au secours, les gardes-côtes ne sont pas intervenus. 

Réfugiés syriens: la France égoïste

Par

Au moment où la guerre en Syrie pousse des millions de personnes sur la route de l'exil, la France observe une baisse de la demande d'asile. En 2014, à peine plus de 3 000 Syriens y ont obtenu le statut de réfugié. Une goutte d'eau au regard des besoins. Et en comparaison des efforts consentis par d'autres pays, particulièrement l'Allemagne et la Suède.

Pascal Brice : « C'est tout le système du droit d'asile qui dysfonctionne »

Par et
Vidéo dans l'article Vidéo dans l'article

En 2014, plus de 200 000 hommes, femmes et enfants, réfugiés de guerre pour la majorité, ont tenté de gagner les côtes de l’Europe, dans des conditions parfois tragiques. 3 400 d’entre eux y ont perdu la vie. Que fait la France face à cet exode ? « Beaucoup et peu », répond en substance l’invité d’Objections, Pascal Brice, directeur-général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides.  

Cargo à la dérive: la nouvelle stratégie des trafiquants de migrants

Par

L'Ezadeen, un cargo en perdition chargé de 450 migrants et déserté par son équipage, est arrivé dans la soirée du vendredi 2 janvier dans le port italien de Corigliano, escorté par la marine italienne. Il y a quelques jours, un autre cargo chargé de plusieurs centaines de Syriens avait pu être pris en charge par les Italiens. Ces épisodes témoignent des nouvelles stratégies des trafiquants de migrants. 

Le trafic des migrants prospère sur la souffrance des réfugiés syriens

Par

Une traversée clandestine depuis la Libye ou la Turquie peut rapporter plusieurs millions d'euros aux passeurs. Ce business mortifère prend de l'ampleur car les Syriens, issus des classes moyennes, sont plus riches que les autres exilés et n'ont souvent pas d'autre choix que de fuir.