Crise humanitaire aiguë autour du tunnel sous la Manche

Par

Les réactions politiques se multiplient après la mort de neuf migrants en moins de deux mois, lors de tentatives pour rejoindre l’Angleterre. Afin de rajouter des obstacles entre les migrants et les voies du tunnel sous la Manche, des barrières s'érigent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les migrants rassemblés à Calais fournissent la matière d'un tragique feuilleton au cœur de l’été. Au moins neuf d’entre eux sont morts depuis le début du mois de juin. Comme des centaines d’autres avant eux, ils tentaient de monter sur des navettes ferroviaires en marche ou dans des camions à l’entrée du tunnel sous la Manche. Afin d'émigrer en Angleterre, d'y travailler et bien souvent d'y demander l’asile.