En Haïti, le Grand Barnum de la communauté internationale

Par
Bill Clinton, nouveau représentant spécial de l'ONU, vient d'y achever une visite de trois jours. Depuis quatre mois, la communauté internationale est saisie d'une sur-agitation bruyante. Oui, elle va sauver ce pays, l'un des plus pauvres au monde, abonné aux désastres, à la corruption et aux cyclones! Depuis 2004, et la fin du règne d'Aristide, l'aide coule à flots. Mais les questions gênantes ne sont pas posées: celles d'un pouvoir incapable, d'une économie confisquée par les «familles», de mécanismes de domination sophistiqués qui maintiennent 80% de la population dans une insupportable misère. Premier volet d'une série de cinq reportages (photo: Bill Clinton, le chanteur Wyclef Jean et Ban Ki-moon à Cité Soleil, début mars).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Haïti, de notre envoyé spécial