Frappés par la crise du Covid, des milliers de Vénézuéliens veulent rentrer au pays

Par

Ces trois dernières années, plus de 4 millions de Vénézuéliens se sont exilés, fuyant la faillite économique et l’interminable crise politique de leur pays. Le Covid-19 provoque un nouvel exode. Une épreuve de plus pour les migrants vénézuéliens.


La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bogotá (Colombie).– Ils sont quatre d’une même famille : deux hommes d’une vingtaine d’années, de gros sacs sur le dos, et une jeune femme avec un bébé dans les bras. D’un pas pressé, ils longent l’autoroute qui mène au Venezuela, à la sortie nord de Bogotá. « On ne veut pas attirer l’attention. On se méfie de tous sur le chemin, y compris de nos propres frères vénézuéliens », explique Armando, sans s’arrêter de marcher.