Macron descend de son piédestal européen

Par

La Commission européenne se retrouve dans un grand embarras : alors qu’elle menace l’Italie de sanctions pour non-respect des règles budgétaires, elle est prête à ménager la France, en pleine tourmente. Les responsables européens réalisent qu’Emmanuel Macron n’est pas le héraut de l’Europe qu’ils espéraient.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux poids, deux mesures ? La question a immédiatement été posée par le gouvernement italien, quand il a découvert les mesures annoncées par Emmanuel Macron en réponse à la révolte des « gilets jaunes ». 10 milliards d’euros de dépenses supplémentaires en France, selon les premières estimations gouvernementales. Alors que l’Italie est sous la menace de sanctions européennes pour avoir osé proposer un budget 2019 tablant sur un déficit de 2,4 % du PIB, la Commission européenne va-t-elle fermer les yeux sur le déficit français qui risque de dépasser allégrement les 3,4 % du PIB, soit bien au-delà des 3 % fixés par les traités européens ?